Batz, mon amour

Beaucoup plus qu’une journée parfaite… L’île se dessine, le cœur n’a en pas assez, et pour éviter de perdre une seule miette de cet instant, je plonge dans ce paysage qui me cause. Ma tête est pleine, une envie de m’effacer du temps, me figer dedans pour que les secondes paraissent des heures. J’ai fait la boucle, j’ai marché dans les rues désertes de l’île et les fleurs semblent absorber mes sentiments.

133 - Ile de Batz

Des goélands en sourdine, le flot de ma peau danse avec la mélodie des vagues. Les cumulus orageux dansent peut-être heureux eux aussi, puis disparaissent en fin de journée quand la dernière navette pour Roscoff est à quai. Les flots alentour sont à plein bouillon, ça va cogner le cœur en écume, des images en boucle vont défiler.

134 - Ile de Batz - bateau

La marée est haute,
Batz s’éloigne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s