Dans le tourbillon d’une vie…

Dans le tourbillon d’une vie qui passe trop vite,
il était là.
Perdu volontaire dans l’immensité d’un paysage sans fin. Un instant. Pour profiter.

Dans le tourbillon d’une vie qui passe trop vite,
il s’est assis sur l’herbe froide d’un mois de janvier où le soleil dans le ciel fait de la résistance. Sauvagement.
Bien sûr qu’il faisait froid. Très froid. Mais un temps glacial ne fera jamais obstacle aux minutes que l’on arrête, pour s’offrir un repris, la beauté bretonne aidant.

Dans le tourbillon d’une vie qui passe trop vite,
il s’est aéré l’esprit, plein les yeux, plein le cœur. Parce que ce jour-là, il voulait que ce bras de mer en janvier soit un véritable soupçon de bonheur inlassable. Saisissable.

61

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s