Sur la route

Quand l’heure arrive, apparaissant subtilement dans le ciel du jour fuyant,
le tableau clandestin vient se perdre dans mon regard et cristallise le temps,
le temps de me laisser bercer par ces minutes d’éternité, par ces instants
qui ne font que passer mais qu’on aimera retrouver la prochaine fois,
surpris et émerveillé comme à chaque fois…

66

Quelque part sur la route pas très loin de Rennes,
un dimanche soir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s